•  

     

    Quatres adolescents étaient assis devant le grillage qui les séparait du parking de l'établissement scolaire .C'étaient deux filles et deux garçons .Ils discutaitent d'Halloween .

    " On pourrait aller chercher des bonbons, comme d'habitude, non ? dit Robin, l'un des deux garçons .

    - On est plus des gamins ! Il faudrais trouver quelque chose d'autre ! fit Katy, la plus grande du groupe .

    - Pourquoi pas une épreuve de courage alors ? proposa Mathéo .

    -C'est quoi ? demanda Lucie

    - Une épreuve de courage, c'est une épreuve qui ce fait tout seul ou à plusieurs. Dans cette épreuve il faut être courageux. Je te donne un exemple : On peut aller dans une vielle maison abandonnée, la traverser ou prendre un objet sans abandonner même si on à peur , expliqua Katy levant le doigt vers le ciel comme un professeur . Moi ça me va !

    - O.K. ! Moi aussi alors ! confirma Lucie

    - Je ne vois pas de problème, je suis d'accord, dit Robin .

    - Bon bah si tout le monde est d'accord, on va où ?"

    Les quatres interessés cherchairent ensemble . Les idées fusèrent et, au final, tous furent d'accord pour l'ancien manoir de McRind. Il paraissait que ce manoir était hantée depuis que celui-ci était mort, personne n'était allés vérifier s'il l'était ou non . La cloche sonna et les quatres amis durent se séparer pour aller en cours .

                                            ◊                                                                              ◊                                                                      ◊

    La nuit d'Halloween se rapprochait très vite jusqu'a se que ce fut enfin le jour J . Les quatres amis attendirent qu'il fasse  nuit pour  aller au fameux manoir. Lorsqu'elle fut tombée ils se rendirent devant le portail qui permettait d'accèder au batiment . Plus ils s'en rappochaient, plus le brouillard se faisait épais, tellement qu'il ne virent plus l'imposante batisse une fois arriver devant la grille.

    " On va y aller chacun son tour et on essaye de trouver les autres ,O.K. ? demanda Katy

    -O.K. ! répondirent-ils tous en choeur .

    -On tire à la courte paille l'ordre dans quel on va y aller ? interogea Robin

    - C'est un super bonne idée ! s'exclama Katy ."

    Elle partie quelques minutes chercher des brindilles, les coupa à la longueur voulu et revint vers ces compagnons qui l'attendait avec impatience .Elle les mis tous dans ça main et fit en sorte qu'il sois tous de longueur égal . Mathéo tira le plus grand, c'est lui qui devrais y aller le premier, Katy et Robin eurent les moyen et Lucie le plus petit .

    " Bon bah j'y vais ... fit Mathéo pas vraiment enchantée .

    - Bonne chance ! lui dit Lucie avec un sourire .

    - Merci . "

     Et sur ces mots il partit . Les 3 amis atendirent quelques temps puis se fut à Katy de partir . Robin et Lucie attendirent une dizaine de minute . Puis un cris survint . C'était la voix de Katy ! Lucie se raidit .

    " Je vais aller voir se qu'il se passe toi, reste là ! lui ordonna t'il ."

    Et il partit à son tour . Lucie ne l'avait pas dit mais, elle avait horreur d'être seule et elle imaginait le pire concernant son amie . N'y tenant plus, elle partie dans la maison à la recherche de ces amis  .  Elle poussa le grillage et entra .  Sous ces pieds, des dalles de pierre diforme semblait  indiquer le chemin de l'énorme manoir . Prenant son courage à deux main elle marcha, déterminée . D'énorme statue des plus terrifiantes tronait à coté du chemin, la plupart détruite avec le temps .Enfin, elle distingua l'entrer de l'immense batisse . Elle se mis à courir . Un petit escaliers menait à l'entrée .  Elle les monta ... et  cria ! Devant elle se trouvait une poupée de taille humaine pendu, on aurait presque put la confondre avec si elle n'avait pas les yeux vert fluo et un peu de rembourage qui lui sortait de son ventre . Soupirant de soulagement, elle s'assit et regarda dans la vide quelques instants . Elle sentis quelque chose bouger à coter d'elle . Elle regarda la poupée . Celle-ci n'avait pas bougée . Ne voulant s'attardée plus longtemps elle se leva, s'approcha de la porte et l'entrouvir . Regardant  à l'interieur . Mais il faisait tellement noir qu'elle n'y vis pas grand chose . Doucement elle ouvrit la porte et alluma sa lampe torche . A peine eu t'elle passer le pas de la porte qu'il se passa deux choses simultanément  : Elle éternua à cause de la poussière qui s'étalait en masse sur le parquet et les differents meubles,et la porte derrière elle s'était refermée . Elle chercha la poignée à taton et, une fois qu'elle l'eut trouvée, elle tenta de l'ouvrir, mais c'était peine perdu . On aurait dit qu'une personne  tenait celle-ci derrière . Finalement , l'adolescente abandonna et se décida d'explorer la maison après avoir pris un grand bol d'air . Elle tremblait sans pouvoir se maitriser . A chaque fois qu'il y avait un bruit anormal elle se retournait tout ces sens en alerte et la boule au ventre . De temps en temps, elle parlait à voix haute pour se donner du courage . Du hall elle passa dans un long couloir , tellement long qu'on en voyait pas le bout . Au bout d'un moment une drôle d'odeur se fit sentir . Elle la suivit . Soudain, elle marcha sur quelque chose . Elle leva son pieds et regarda . Un horrible spectacle venait de s'offrir à elle : une souris étaler sur une flaque de sang, sur le dos, avec tout ces boyaux qui gisait à coter . Lucie mis sa main sur sa bouche, luttant contre l'envie de vomir . Mais lorsqu'elle  releva la tête se qu'elle vit était encore plus horrrible . Devant elle s'étalait des centaines, que dis-je ?, des milliers de souris ayant connu le même sort . Et loin, dans l'obcurité, deux yeux perçant la regardait , captant le moindre de ces gestes . La jeune fille, apeurée recula douceent , ne quittant pas la bête des yeux, mais elle glisssa sur quelque chose et tomba par terre .  Splatch . Elle était tombé dans une mare de sang . Un sourire nerveux se désina sur ces lèvres . Si ça continuait, pensait elle , elle allait devenir folle . La bête commença à s'approcher, elle semblait être à quatres pattes .  L'adolescente était paralysée, mais quend l'animal était à moins de 2 mètre de celle-ci , quelque chose derrière elle arrivait à toute vitesse . Elle  eut juste le temps de voir un éclaire jaune avant de sentir un liquide chaud l'éclaboussé sur ça joue .  Un corps devant elle tomba . Les deux yeux jaune la regarda comme l'avait fait la bête, pourtant celle-ci après l'avoir regarder quelque secondes partie sans demander son reste . Lucie tremblait de tout ces membres . Après un insurmontable effort elle réussis à se controler et se leva . Elle courut jusqua un escalier et le monta très rapidement. Mais arriver vers son milieux, le bois craque et le pieds de la jeune fille se retrouva coincer dans la marche . Elle se déchaina essayant d'enlever son pieds après un gros effort elle arriva à se décoincée . A ce moment, se fut toute la strucure en bois qui tomba  et elle la tête la première . Heureusement, une fois atterit sur le sol  elle n'eut pas grand mal . Elle se mis en boule  se tenant la tête avec ces mains et elle commença à pleurer .  Puis de plus en plus fort . Elle n'arrivait plus à s'arrêter . Dans quel galère s'était elle fourré ?! Elle était épuisée et, sans s'en rendre compte elle s'endormit .

                                                                    ◊                                                                                               ◊                                                                                                       ◊

    A coter d'elle, elle sentie quelque chose la reniflé mais elle était tellement fatigué ... La jeune fille bougea son bros et la bestiole s'enfuit en courant . Elle ouvrit une paupière, puis deux . Se leva et regarda autour d'elle . Puis elle pris sa tête entre ces mains en proie à un énorme mal de tête . Combien de temps avait elle dormis ? Elle ne pu le savoir car les fenêtres qui se trouvait à coter d'elle était empoussièrée . Fenêtres ?! On l'avait déplacée ! Elle tatonna pour trouver sa lampe de poche . Finalement, elle la trouva à  sa ceinture . Bizarre . Elle l'alluma et éclaira les environs . Elle dut plisser les yeux car elle c'était abituée à l'obscurité . L'endroit ressemblait à une ancienne salle de bal . Elle devait être magnifique dans le temps . Lucie s'improvisa un air de musique et commença à danser . Après avoir stressée comme une malade ça lui faisait un bien fou ! Elle dut rester comme ça une dizaine de minute, seule, avec un cavalier imaginaire et ayant pour seule lumière celle de sa lampe . Se fut un hennisement qui la sortie de sa rêverie . Elle se raidit immédiatement . Elle vit ces yeux jaunes, c'était lui qui l'avait sauver tout à l'heure et c'était aussi lui qui avait du l'emmener ici !Elle s'approcha de lui et lui caressa le museau son pelage était d'un noir d'encre. Ces yeux jeune, de près donnaient l'impression d'être en sécurité et étaient envoutant . Ils n'avaient rien de naturel !  Le cheval, ou l'animal quilui ressemblait beaucoup, enleva doucement son museau et lui indiqua son dos .

    " - Je-je peut monter ? demanda la jeune fille pas sur d'elle ."

    Le cheval lui fit signe que oui, se qui n'avait rien de normal .Lucie monta dessus et s'accrocha à sa crinière noir ébène et le cheval galopa à toute vitesse . E après environs cinq minute de cavale, le cheval s'arrêta devant une porte où different symbole de sorcelerie était gravée à même le bois. L'adolescente descendit et quand elle eut les deux pieds poser à terre le cheval s'en alla .  Elle le regarda partir et se dit que les monstres allait surement revenir . Elle tenta de pousser la porte , rien n'y faisait, elle refusait de s'ouvrir . Une petite voix se fit entendre derrière . 

    "-Q-qui c'est ..? fit la voix tremblante .

    - Euh ... Moi ? Je suis Lucie !

    - Lucie ?! fit la voix surprise ."

    Elle entendit quelques chuchotements de l'autre coté de la porte .  Soudain la porte s'ouvrit et quelque chose la pris pars le bras . Elle se fit projetter aux sol pendant que quelqu'un fermait la porte . Lucie était légèrement sonner . 

    "- Lucie ! fit une voix féminine qui se jetta sur elle pour la caliner . Vous aurier put être plus doux avec elle ! 

    - Désoler Katy mais on à pas le temps, les démons ... commença une autre voix masculine cette fois .

    - T'as pas d'excuse Mathéo ! Et Robin non plus ! la coupa la fameuse Katy ."

    Katy, Mathéo, Robin... c'étais ces amis ! Soudain, elle entendit quelque chose se cogner contre la porte . Elle remit ces idée en place. Elle put enfin de nouveau réfléchir . Les démons c'étaient surement les congénère de la bête qui l'avait attaqué . ET vu leur taille se n'était pas des chatons innocents, mais plutot des bête féroces près à vous arraché les membres du corps un par un ! Lucie trembla à cette pensée . Puis, elle commença à pleurer . De soulagement cette fois . Elle était saine et sauve et elle avait retrouvée ces amis ! Ces trois compagnons la regardèrent en même temps, un peu surpris .

    " - Ca va ? demanda Mathéo

    - O-oui, c-c'est juste que-que je suis conente de-de vous avoir retrouvés ! "

    A ces mots les trois interessés sourire et tous se firent un calin général . C'est à se moment là que Katy remarqua le sang sur les habits de Lucie .

    " - Mais, qu'est-ce qu'il t'est arrivée ?! "

    Et Lucie leurs raconta toute l'histoire ....

                                                    ◊                                                                                                                        ◊                                                                                                       ◊

    Devant les escaliers de l'entrée, on pouvait entendre les cloches sonner minuit . Un courant d'air frais fit balancer la grande poupée . Le cheval sortit de la demeure et vint se poster sous la poupée aux yeux fluo . Celle-ci se mit à bouger et fit apparaitre une faux. En même temps elle fit disparaitre sa robe et l'a transforma en  un T-Shirt confortable et un Short . Ensuite elle coupa la corde avec sa faux et retomba sur le dos du cheval . Sa forme de poupée avait disparut elle était en chair et en os, seul ces yeux vert fluo était toujours là . Elle soupira . 

    "- Pourquoi on dois toujours s'occupée de boulet ?! Je commence à en avoir marre ! geignit celle-ci .

    - T'as qu'a les entrainer comme ça ils pourront t'aider ! proposa le cheval .

    - Tu sais que ce n'est pas une si mauvaise idées  ..?...!

    - Je n'est que des bonnes idées c'est normal ! répondit-il .  C'est partit pour le grand ménage ! "

    La poupée  poussa la porte doucement . Deux énormes fauves se jettèrent sur elle . Sans remord elle leur coupa la tête les tuant sur place . Sa monture trottait gaiement pendant que celle-ci chantonnait la mélodies de " This is halloween " . Oui, c'était l'heure du GRAND ménage ! 

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

     

    Cette histoire est inspirer de fait réel ( cette histoire est vrai puisque je l'ai inventéé ! ) qui nous à été donner par des proches de ces enfants et certaine caméras de surveillances

    Policier :  Toute mes condoléances, madame .

    Vielle femme : Toutes mes condoléances ? Mais ces enfants ne sont même pas morts ! 

    Policier : Mais les preuves sont irréfutable madame !

    Vielle femme : Sornette !

     

     


    4 commentaires